Bordeaux – Historique , beau T2 patrimonial éligible Malraux

376
Usage Vente
Localisation
Pièce(s)1 salle de bain
Surface 54 m2

 Bordeaux – Saint Michel , à proximité immédiate du parvis , ce beau T2 de caractère ,situé au 2ième étage d’un immeuble bourgeois en pierre qui fait l’objet d’une restauration complète , est l’opportunité de réaliser un investissement patrimonial de qualité optimisé au régime des déficits fonciers .

Au prix d’acquisition foncière de 225.000€ s’ajoute un budget de travaux intégralement déductible au titre des déficits fonciers de 151.050€

pour une acquisition complète de 376.050€.

Les travaux dont la note descriptive complète est disponible sur demande comprennent la quote part de rénovation des parties communes de l’immeuble ( couverture , ravalement des façades et puits de jours , restauration des communs , création de locaux poubelles , local vélo , sécurités , …) ajoutée à la restauration complète du lot dans le respect de ses éléments patrimoniaux (parquets , cheminées , moulures …) .

Les plans sont disponibles sur demande.

L’appartement dispose d’un lot de cave .

D’autres lots sont disponibles dans l’opération, n’hésitez pas à nous consulter.

Exclusivité Bordeaux Aquitaine Immobilier .

Nous pouvons envisager avec vous d’autres solutions d’investissements en Malraux , Déficit Foncier , Pinel … n’hésitez pas à nus solliciter.

Actualités

2018 ,une année exceptionnelle pour investir en déficit foncier .

20 juin 2018

Dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la souris , les travaux payés en 2018 vont bénéficier d’une effet exceptionnel de 150%. Cette mesure transitoire qui est une incitation économique forte pour les investisseurs ou détenteurs de patrimoine immobilier nécessitant des travaux d’amélioration , vise à maintenir en 2018 l’activité des métiers

Lire l’article entier

Conséquences de la mise en place du prélèvement à la source sur le régime du déficit foncier pour 2018

18 décembre 2017

LE REGIME DES DEFICITS FONCIERS Le régime des déficits fonciers permet l’imputation des dépenses de travaux ayant la nature de dépenses d’entretien, réparation et amélioration sur les revenus fonciers du propriétaire. Lorsque, au titre d’une année, l’ensemble des dépenses éligibles excède le montant des revenus fonciers positifs, l’excédent constitue un déficit foncier imputable sur le

Lire l’article entier