Bordeaux- Saint Michel , murs commerciaux-bureaux en investissement éligible Malraux.

324140

Situé au rez-de-chaussée d’un bel immeuble en pierre du quartier Saint-Michel qui va faire l’objet d’une restauration complète  , ce beau plateau de env. 72 m2 comprenant un patio privatif de env. 10 m2 constitue une belle opportunité pour installer une activité de bureaux dans cadre agréable et un secteur en pleine expansion .

Une magnifique cave voutée en accès directe depuis le plateau permet de bénéficier d’une surface supplémentaire de 21m2

Commerces et services à proximité , tramway à moins de 300 mètres , accès rapide à la gare Saint-Jean.

Ce plateau est idéal pour un investissement en co-working , cabinet médical , osthéo , architecte ….

Le prix de 324.140€ comprend un budget de 84.140€ de quote part de rénovation des parties communes et de mise hors d’eau – hors d’air du lot avec les réseaux en attente ,qui est intégralement déductibles des revenus fonciers.

Le plateau est vendu prêt à aménager suivant les besoins spécifiques de l’activité  , hors d’eau hors d’air ( ouvertures et huisseries neuves ) avec les réseaux fluides en attente .

Un budget de travaux d’aménagement complémentaire pourra être proposé en fonction du projet souhaité.

Les plans sont disponibles sur demande .

Les honoraires sont à la charge du vendeur.

Exclusivité Bordeaux Aquitaine Immobilier .

 

Actualités

2018 ,une année exceptionnelle pour investir en déficit foncier .

20 juin 2018

Dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la souris , les travaux payés en 2018 vont bénéficier d’une effet exceptionnel de 150%. Cette mesure transitoire qui est une incitation économique forte pour les investisseurs ou détenteurs de patrimoine immobilier nécessitant des travaux d’amélioration , vise à maintenir en 2018 l’activité des métiers

Lire l’article entier

Conséquences de la mise en place du prélèvement à la source sur le régime du déficit foncier pour 2018

18 décembre 2017

LE REGIME DES DEFICITS FONCIERS Le régime des déficits fonciers permet l’imputation des dépenses de travaux ayant la nature de dépenses d’entretien, réparation et amélioration sur les revenus fonciers du propriétaire. Lorsque, au titre d’une année, l’ensemble des dépenses éligibles excède le montant des revenus fonciers positifs, l’excédent constitue un déficit foncier imputable sur le

Lire l’article entier